mardi 30 mars 1999

Un peu moins bien, beaucoup plus longtemps

Nous nous acheminons, j'en suis sûr, vers la levée imminente de l'embargo décrété par les Nations unies, en 1992, contre la Libye.

Les accapareurs

J'ai évoqué dans ma précédente chronique, pour les dénoncer, les chefs d'État et les chefs de guerre qui préfèrent guerroyer et détruire leur pays ou leur voisin que se consacrer à la tâche plus difficile de gérer le pays dont ils ont reçu la charge.

Trouvez l'ascenseur

La chute du communisme, il y a dix ans, et la fin (théorique) du parti unique ont ouvert la porte à une démocratisation des pouvoirs sur les cinq continents. Lente, heurtée et relative, cette démocratisation n'en est pas moins réelle.

mardi 23 mars 1999

Crime contre son propre pays

Nous avons dénoncé ici ceux des dirigeants africains qui trouvent plus facile, plus payant, voire plus amusant, de faire la guerre que de s'occuper de gérer l'économie des pays dont ils ont la charge, de s'efforcer de donner du travail à ceux qui en ont besoin pour faire vivre leurs familles, des soins aux malades, l'éducation à ceux qui sont en âge de la recevoir.

Argent et pouvoir ou le couple infernal

Dans les pays et les continents développés, l'argent donne le pouvoir, permet d'y accéder ou, à tout le moins, en facilite l'accès. Sur le continent africain, et plus particulièrement en Afrique noire, c'est l'inverse qui est vrai : une fois que vous l'avez conquis, le pouvoir politique vous donne les clefs du coffre ; tout d'un coup, vous avez à votre disposition de l'argent et, parfois, beaucoup d'argent.

Les Asiatiques reviennent dans la course

Une très bonne nouvelle pour le monde entier, en cette fin de premier trimestre 1999 : la crise financière qui a frappé quatre des Dragons asiatiques (Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Corée) au milieu de l'année 1997, et ses conséquences économiques, qui nous ont tant fait trembler, ne sont plus une menace pour l'économie mondiale.

mardi 16 mars 1999

Ce n'est pas un gadget

En Afrique de l'Ouest, on a vu arriver aujourd'hui, non sans surprise, deux ministres des Affaires étrangères, le Français Hubert Védrine et le Britannique Robin Cook, la main dans la main.

Sadate, Gorbatchev, Khatami

Le président de la République islamique d'Iran, Mohamed Khatami, voyage en Europe. Une première fois en Italie ; une deuxième prévue pour la fin du mois en France.

L'un monte, l'autre descend

C'est peut-être l'évolution la plus stupéfiante de cette fin de siècle et de millénaire. Je veux en partager avec vous les chiffres qui la décrivent et la réflexion qu'elle m'inspire.

mardi 9 mars 1999

Dictature, despotisme éclairé et démocratie

A la suite de ma chronique consacrée, la semaine dernière, à « l'essence de la démocratie », plusieurs lecteurs m'ont posé, via le E-mail d'Internet, des questions qui peuvent se ramener à deux :

Un Arabe champion du monde

Qui a dit que les pays exportateurs de pétrole souffraient de la baisse du prix du baril, opéraient des coupes sombres dans leurs budgets, réduisaient leurs achats à l'extérieur et annulaient même des contrats déjà passés ?

mardi 2 mars 1999

Attention : danger

Il y a exactement huit ans, le 27 février 1991, se terminait ce qu'on a appelé la guerre du Golfe : une coalition, dirigée par les États-Unis mais financée par les Arabes, et comprenant, outre la France et la Grande-Bretagne, tous les pays arabes (du Moyen-Orient) qui comptent, a chassé du Koweït, où il s'était aventuré, un Irak arrogant et maladroit.

L'essence de la démocratie

Les éruptions guerrières qui parsèment la carte du continent de taches rouges ou noires ne sont qu'un épiphénomène qui affecte quelques pays africains frappés par le malheur et affligés de mauvais dirigeants.