dimanche 30 mars 2003

Un quarteron d'« allumés »

Au dixième jour de la guerre anglo-américaine « pour libérer l'Irak de la dictature de Saddam Hussein », qu'avons-nous vu, qu'avons-nous appris ?

Cioran avoue

J'abandonne, jusqu'à la fin de la guerre, l'humour anglo-saxon, car il n'est pas de saison. Et vous propose de méditer sur quelques spécimens de la sagesse grinçante du regretté Cioran (tiré d'Aveux et anathèmes, Gallimard). B.B.Y.

dimanche 23 mars 2003

Drôle de coalition

Ils nous en menaçaient depuis des mois, nous l'avions prévue et avons craint de ne pouvoir l'éviter. Elle est là : une nouvelle guerre du Golfe. La première, qui s'est achevée il y a douze ans, était justifiée, dotée d'une indiscutable légalité internationale. Quoi qu'en disent George W. Bush, ses manipulateurs et ses porte-propagande, celle-ci est illégale et injustifiable. C'est purement et simplement une guerre (anglo-israélo-) américaine pour le contrôle du Moyen-Orient

Witspirit (III)

Au moment où les Anglo-Saxons font la guerre à l’Irak, est-il convenable de vous parler de leur humour, de continuer à vous proposer d’en sourire ? Je m’y risque.

dimanche 16 mars 2003

Fauteurs de guerre

Ils ne sont pas plus de quelques centaines, dans un monde de six milliards d'hommes et de femmes, et constituent l'état-major du « camp de la guerre ». À leur tête, un chef d'État élu (de justesse) quarantetroisième président de la puissance la plus riche et la mieux armée de tous les temps, épaulé par deux chefs de gouvernement : Tony Blair (Grande-Bretagne) et José María Aznar (Espagne), dont on s'étonne encore de les voir embarqués dans cette galère contre le sentiment de la majorité de leur peuple.

Witspirit (2)

L’humour anglo-saxon (suite).

dimanche 2 mars 2003

La raison du plus fort

Ce mois de mars qui commence aujourd'hui devrait voir cette interminable avant-guerre s'achever. C'est donc le moment de jauger les deux principaux protagonistes. Où en sont-ils ?

Wit Spirit (1)

Les Anglo-Saxons se sont proclamés maîtres de l'humour.