dimanche 21 septembre 2003

Néo-coups d'État

On l'a beaucoup dit : l'ère des coups d'État militaires est révolue ; la communauté internationale n'accepte plus qu'un président « démocratiquement élu » soit renversé par un colonel (ou un général) qui s'autoproclame président à sa place, sans autre forme de procès.

Triste palmarès

J'observe que, dans cette phase de « la guerre contre le terrorisme », déclenchée il y a deux ans, le monde et ses dirigeants tendent à se répartir en deux camps, ce qui me paraît malsain.

dimanche 14 septembre 2003

« La fin du début »

Nous l'avons pressenti et écrit il y a deux ans, lorsque, au lendemain du 11 septembre 2001 et de l'agression dont son pays a été l'objet, le président américain George W. Bush a revêtu l'armure et claironné qu'il partait en « croisade » contre le terrorisme : la « guerre mondiale » qu'il a déclarée ce jour-là sera sans fin, exacerbera le terrorisme au lieu de le tarir, désorganisera les relations internationales, créera plus de problèmes qu'elle n'en résoudra.