dimanche 31 octobre 2004

Le prix de la démocratie

Depuis une décennie au moins, la démocratie est vraiment à la mode, un « must » comme on dit en anglais, à tel point que ceux qui en récusent le principe se comptent désormais sur les doigts d'une main, ou presque : Kaddafi, Castro, les dirigeants chinois, ceux de la Corée du Nord, de la Birmanie, de l'Arabie saoudite et quelques autres du même acabit.

dimanche 24 octobre 2004

Si Bush était battu... presque tout changerait

Lorsque ce numéro de Jeune Afrique/ l'intelligent sera entre vos mains, les électeurs des États-Unis seront à une semaine du vote par lequel ils choisiront au suffrage indirect entre George W. Bush, l'actuel président, et son challengeur, John F. Kerry.

dimanche 17 octobre 2004

Des femmes et des hommes

Vous êtes de ceux qui acceptent de prendre en considération les faits et leurs conséquences ? La vérité, aussi désagréable soit-elle, ne vous fait pas peur ? Bien.

llégale, vous dis-je

George W. Bush et Tony Blair étaient-ils dans l'illégalité lorsqu'ils ont, le 20 mars 2003, ordonné à leurs troupes d'envahir l'Irak ? On sait que les deux raisons principales dont ils ont fait état pour justifier leur entrée en guerre étaient fallacieuses puisqu'il est désormais établi qu'il n'y avait pas d'armes de destruction massive ni de connexion entre le régime de Saddam et al-Qaïda, mais avaient-ils pour eux la légalité internationale ?

dimanche 10 octobre 2004

Le testament de James Wolfensohn

Je ne suis pas, mais alors pas du tout, un « fan » de la Banque mondiale, ni de ses présidents - j'en ai (un peu) connu deux ou trois sur les neuf qui se sont succédé à sa tête depuis soixante ans qu'elle existe. J'ai vu beaucoup de ses hauts cadres défiler en Afrique imbus de leur « mission », ne quittant les halls des grands hôtels que pour les antichambres des ministères des Finances afin d'asséner la vérité du moment sur ce qu'il faut faire pour le développement économique.

dimanche 3 octobre 2004

Il faut faire la guerre aux préjugés

Je voudrais vous raconter cette semaine une édifiante histoire de guerre et d'espionnage qui date de trente et un ans, tout juste. Connue jusqu'ici d'un très petit nombre de personnes, elle vient d'être révélée par les archives israéliennes rendues publiques après le délai de trente ans qu'observent la plupart des gouvernements avant de laisser les historiens et les journalistes prendre connaissance de leurs documents secrets.