mardi 25 mars 2008

Le troisième choc est là !

Pour le moment, la très mauvaise nouvelle circule dans les milieux spécialisés et n’est donc connue que des professionnels du pétrole et de leurs financiers : pour la première fois dans l’histoire de cette source d’énergie, tous les contrats d’achat de pétrole à terme se négocient à des prix élevés, situés tous à plus de 100 dollars le baril ; le prix d’un baril livrable en… décembre 2016 s’est traité ce mois-ci à 103,59 dollars.

En termes simples, cela signifie que la grande majorité des professionnels de ce produit - mieux que quiconque, ils savent que l’évolution de ses cours est imprévisible - sont persuadés que nous devrons désormais vivre avec un pétrole très cher : plus de 100 dollars le baril, peut-être même beaucoup plus.

Lire la suite

mardi 18 mars 2008

La pompe est amorcée

Voici une bonne nouvelle pour le continent africain, et plus particulièrement pour sa partie subsaharienne, celle-là même qui paraissait avoir égaré la clef qui ouvre la porte du progrès économique.

L’Afrique subsaharienne, c’est, aujourd’hui, rappelons-le, 760 millions de personnes, jeunes en majorité - l’âge moyen le plus bas du monde -, qui seront près de 2 milliards en 2050, passant ainsi de 12 % à 19 % de la population mondiale.

Simple rattrapage démographique d’ailleurs, car cette partie du monde a connu, à partir du XVIe siècle, deux chocs majeurs : l’esclavage et la colonisation. C’est pourquoi, pendant près de quatre siècles, sa population n’a pas augmenté alors que celle du reste du monde était multipliée par trois et demi en moyenne1.

Lire la suite

mardi 11 mars 2008

Bilans américains

C’est le 19 mars 2003 que, sur ordre du « commander-in-chief » George W. Bush, les troupes américaines ont envahi l’Irak. Le même, secondé chaque fois par le Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair, avait déjà ordonné à ses armées, ?dès la fin de 2001, de prendre le contrôle de l’Afghanistan.

Lire la suite

mardi 4 mars 2008

Le vent du changement

John McCain. Cet homme politique américain de droite est le (futur) candidat du Parti républicain à l’élection présidentielle de novembre prochain. À 71 ans, il est le plus âgé des prétendants.

Il avait la réputation d’être d’un bon niveau et d’avoir des principes ; on le créditait même d’une certaine sagesse.

J’ai donc été étonné (et déçu) de l’entendre dire, il y a dix jours, lorsqu’il a su que Fidel Castro renonçait au pouvoir :

- J’espère qu’il s’en ira très bientôt rejoindre Karl Marx, là-haut…

Lire la suite